UNESCO – Atlas sur le recul des glaciers andins et la diminution des eaux glaciaires

iStock/AlbertoLoyo –

Nous vous proposons la lecture de l’Atlas sur le recul des glaciers andins et la diminution des eaux glaciaires, lancé par l’UNESCO et la fondation norvégienne GRID-Arendal dans le cadre de la COP 24 organisée du 3 au 14 décembre 2018 à Katowice (Pologne).

Cet atlas, en anglais, trace la situation des glaciers de la région andines et formule des recommandations. En effet, si le recul des glaciers se poursuit au rythme actuel, certains glaciers de basse altitude des Andes tropicales pourraient perdre entre 78 et 97% de leur volume d’ici la fin du siècle, privant les populations de la région d’une partie de leurs ressources en eau.

Le phénomène est particulièrement rapide dans les Andes tropicales depuis les années 1950. Ainsi, le seul glacier que compte encore le Venezuela devrait disparaître d’ici 2021. Au Pérou, pays qui abrite le plus grand nombre de glaciers tropicaux du continent, les glaciers de la Cordillera Blanca ont nettement reculé au cours des dernières décennies.

Les préconisations proposées sont les suivantes:

  • Accroître le soutien scientifique aux décisions politiques,
  • Cartographier les impacts actuels et prévus du changement climatique sur les glaciers andins,
  • Mettre en œuvre des mesures préventives pour les dangers naturels liés aux glaciers,
  • Développer des services climatologiques pour la gestion des ressources en eau,
  • Améliorer la compréhension de la demande et de l’utilisation de l’eau – aujourd’hui et à l’avenir,
  • Mettre en place une gouvernance de l’eau,
  • Promouvoir des mécanismes d’apprentissage d’adaptation,
  • Financer des mesures d’adaptation,
  • Faire de la montagne un objectif de la politique d’adaptation ciblée,
  • Accroître la coordination des politiques et l’intégration dans et entre les pays,

Ces recommandations sont bien sûr applicables sur beaucoup d’autres territoires.

Bonne lecture!

Nous suivre

.