ONU Info – Accord de Paris, les Contributions déterminées au niveau national (CDN)

Image par Foto-Rabe de Pixabay

Suite à l’Accord de Paris, les participants se sont engagés à limiter l’augmentation de la température mondiale en dessous de 2°C (et si possible 1.5°C).  

Cet Accord de Paris n’étant pas contraignant juridiquement, chaque pays a pu mettre en oeuvre ses propres engagements et donc ses propres plans d’actions pour atteindre l’objectif de limitation d’augmentation de température.

Ce sont les contributions déterminées au niveau national ou CDN. Ces CDN sont largement questionnées par le dernier rapport de l’OMM (United in Science), puisque, pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris (contenir les hausses de température entre +1.5 à +2°C), il faudrait faire de 3 à 5 fois plus que ce qui est prévu dans les CDN à ce jour.

Les CDN et le prochain sommet d’action sur le climat

ONU Info revient sur ces instruments nationaux de lutte contre le réchauffement climatique dans cet article, les Nations Unies ayant accueilli le Sommet d’action sur le climat le lundi 23 septembre 2019 à New York.

L’article, s’il souligne l’urgence de la situation et la nécessité d’avancer sans délai, est résolument optimiste et pointe des réalisations notables comme “la construction d’énormes centrales solaires au Maroc et aux Émirats arabes unis, de la production d’une grande partie de l’énergie au Portugal à partir d’énergies renouvelables” (première publication de notre site).

Quelles positions en France?

Pour la France, nous vous conseillons tout d’abord la lecture du rapport d’information, rédigé par la commission des affaires étrangères et rapporté par les députés M. Bernard DEFLESSELLES et Mme Nicole Le PEIH, enregistré le 28 novembre 2018 sur le réchauffement climatique.

Pour les citer, ” Les engagements pris à l’occasion de la signature de l’accord de Paris ne sont pas suffisants. Ils ne représentent que la moitié de ce qu’il faudrait faire pour tenir l’objectif d’un réchauffement limité à 2°C. Cependant la dimension universelle de cet accord, à l’inverse du protocole du Kyoto, constitue d’ores et déjà un succès, chaque Parties devant présenter des contributions chiffrées permettant de lutter efficacement contre le dérèglement climatique. L’autre succès de l’accord réside dans sa mécanique même puisqu’il impose aux Parties de revoir à la hausse, à échéances régulières, leurs contributions nationales.”

L’Etat Français a présenté en décembre 2018 sa Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC), qui vise la neutralité carbone à l’horizon 2050. Cette stratégie est téléchargeable en version complète ou en version résumée.

Cette stratégie se décline en 4 objectifs majeurs, en vue de la neutralité carbone en 2050:

  • Objectif 1: décarboner la production d’énergie,
  • Objectif 2: réduire de moitié les consommations d’énergie,
  • Objectif 3: réduire les émissions non liées à l’énergie,
  • Objectif 4: augmenter les puits de carbone,

Bonne lecture!

Nous suivre

.