Océan et climat – L’océan, réservoir de chaleur

L’océan est le principal régulateur du climat mondial, de par ses caractéristiques, ses capacités d’absorption de gaz, de chaleur. Et à l’inverse, le changement climatique impacte bien sur énormément nos océans. Hausse de température, acidification, appauvrissement en oxygène, hausse du niveau de l’eau ne sont que quelques exemples des perturbations que subissent nos océans avec des conséquences parfois encore méconnues.

Afin de mieux comprendre la place des océans, nous vous proposons la lecture de fiches issues du site ocean-climate.org.

Aujourd’hui, nous vous proposons une fiche sur l’océan et les échanges thermiques mais aussi d’eau avec l’atmosphère (par Sabrina Speich, Gilles Reverdin, Herlé Mercier, Catherine Jeandel).

Quelques points à retenir:

  • La capacité de l’océan à stocker la chaleur est bien plus efficace (absorption de 93 % de l’excédent d’énergie résultant de l’augmentation de la concentration atmosphérique des gaz à effet de serre due aux activités humaines) que les continents (3 %) et l’atmosphère (1 %),
  • En raison de sa masse et de la valeur élevée de la chaleur spécifique de l’eau, l’augmentation de température de l’eau de mer fait de l’océan le plus grand puits et réservoir du surplus de chaleur injectée dans le système climatique par l’homme. En fait, plus de 90 % de la chaleur excédentaire accumulée dans le système climatique depuis 50 ans à cause du réchauffement anthropique est stockée dans l’océan,
  • Du fait du rejet de vapeur d’eau, les océans contribuent à l’effet de serre de manière naturelle. Toutefois, du fait de l’augmentation des températures et des activités humaines, le phénomène prend de l’ampleur, créant un cercle vicieux,
  • Les océans ont une inertie beaucoup plus importante que l’atmosphère: ainsi ils conserveront “en mémoire” beaucoup plus longtemps que l’atmosphère ce qui les affecte, prolongeant ainsi les effets du changement climatique,
  • On méconnaît encore beaucoup les océans, du fait des difficultés et des coûts d’observation, notamment en profondeur.

Téléchargez la fiche complète ici

Bonne lecture!

Nous suivre

.