HCC – Maîtriser l’impact carbone de la 5G

Image par F. Muhammad de Pixabay

Suite à une saisine du Sénat, le Haut Conseil pour le Climat a publié en décembre 2020 un rapport sur l’impact de la 5G les émissions de gaz à effet de serre et l’impact carbone en France.

La 5G a pour ambition de devenir le nouveau standard de téléphonie mobile en France et apporte des débits augmentés, une latence réduite et une augmentation de la densité de terminaux connectables.

Les fréquences actuelles ne permettant pas ce fonctionnement, de nouvelles fréquences ont été mises aux enchères.

Le rapport note bien que la “mise à disposition de ces nouvelles fréquences n’a pas fait l’objet d’une évaluation environnementale préalable, et” que “seules les logiques de valorisation économique des fréquences pour l’État, de compétitivité potentielle des entreprises françaises, d’égalité et cohésion des territoires ont été considérées.”

Quelques points issus du résumé exécutif:

  • “L’incertitude est grande quant aux potentiels effets du déploiement de la 5G. Les modalités de déploiement effectif par les opérateurs ne sont pas connues, de même que la fourniture de terminaux et de services numériques qui en découlera, et leur adoption par les entreprises et les particuliers.
  • Dans ce contexte de forte incertitude, l’impact carbone du déploiement de la 5G pourrait s’élever à entre 2,7 Mt éqCO2 et 6,7 Mt éqCO2 en 2030. C’est une augmentation significative en comparaison de l’empreinte carbone du numérique (environ 15 Mt éqCO2 en 2020).
  • Le déploiement de la 5G risque également d’augmenter les émissions liées à la production d’électricité en France de 0,8 Mt éqCO2 à 2,1 Mt éqCO2 en 2030, sur un budget carbone pour la production d’énergie de 30 Mt éqCO2 la même année”. A noter que cette consommation électrique supplémentaire pourra être maîtrisée, d’une part par la mise en place de normes énergétiques sur les terminaux au niveau européen, d’autre part la mise en place d’objectifs contractuels pour les opérateurs au niveau français.

Le rapport fait 5 préconisations:

  • Eclaircir les enjeux climatiques en amont du déploiement de technologies telles que la 5G. Dit autrement systématiser l’étude d’impact environnementale, quel que soit le projet (ndr),
  • Imposer la maîtrise de l’empreinte carbone aux opérateurs disposant de fréquences 5G,
  • Tenir compte des effets sur la demande d’électricité et de ses implications pour le système européen d’échange de quotas d’émission,
  • Agir sur les émissions importées liées au numérique par l’offre d’équipements,
  • Informer, sensibiliser et responsabiliser les usagers, particuliers et entreprises, aux bonnes pratiques qui évitent le gaspillage ou l’utilisation disproportionnée d’énergie associée aux service numériques

L’ensemble du rapport est disponible sur le site du HCC.

Bonne lecture!

.