Commission Européenne – Le pacte vert européen

Image par Myriam Zilles de Pixabay

Le pacte vert pour l’Europe est la feuille de route ayant pour objectif de rendre l’économie de l’UE durable.

Le 20 mai dernier ont été présentées les stratégies de l’UE sur la transformation de nos systèmes alimentaires et la protection de la biodiversité.

 

Rappel de la chronologie du pacte vert européen:

En résumé, quels sont les points saillants de cette stratégie en faveur de la bio diversité?

  • Au moins 30 % de la superficie terrestre et 30 % de la superficie marine de l’Union devraient être protégés. Il s’agit au minimum de 4 % supplémentaires pour les zones terrestres et de 19 % pour les zones marines par rapport à aujourd’hui;
  • Les zones à haute valeur avérée ou potentielle en matière de biodiversité auront une une attention particulière, ainsi 10 % des terres et 10 % des mers de l’Union, devraient être strictement protégées;
  • Toutes les forêts primaires et anciennes encore présentes dans l’UE seront strictement protégées;
  • L’utilisation des pesticides chimiques en général et les risques qui leur sont associés sera réduire de 50 % d’ici à 2030;
  • Afin d’offrir un espace pour les animaux sauvages, les plantes, les pollinisateurs et les régulateurs naturels des ennemis des cultures, il est urgent qu’au moins 10 % de la surface agricole consiste en des particularités topographiques à haute diversité biologique;
  • Au moins 25 % des terres agricoles de l’Union doivent être cultivées dans le cadre de l’agriculture biologique d’ici 2030;
  • Contrôler l’artificialisation des sols et restaurer les écosystèmes des sols seront également des objectifs prioritaires; 
  • la Commission proposera en 2021 une stratégie de l’Union pour les forêts conforme à ses ambitions plus globales en matière de biodiversité et de neutralité climatique. Celle-ci comprendra une feuille de route pour la plantation d’au moins 3 milliards d’arbres supplémentaires dans l’Union d’ici à 2030, dans le respect total des principes écologiques;
  • L’écologisation urbaine sera abordée dans le cadre du programme LIFE;
  • L’Union donnera la priorité à des solutions telles que l’énergie océanique, l’énergie éolienne en mer, qui permet également la régénération des stocks halieutiques, les fermes solaires, qui assurent une couverture des sols favorable à la biodiversité, et la bioénergie durable;
  • La Commission proposera également, d’ici 2021, un nouveau plan d’action visant à préserver les ressources halieutiques et à protéger les écosystèmes marins.
  • Pour restaurer les écosystèmes d’eau douce et rétablir les fonctions naturelles des cours d’eau afin d’atteindre les objectifs de la directive-cadre sur l’eau.,  au moins 25 000 km de cours d’eau redeviendront à courant libre d’ici 2030, grâce à l’élimination des obstacles essentiellement obsolètes, et à la restauration des plaines inondables et des zones humides;
  • Dans la lutte contre les espèces exotiques envahissantes, l’objectif est de réduire de 50 % le nombre des espèces menacées par celles ci;

 

Pour répondre aux besoins de financements,  comme les investissements prioritaires dans le réseau Natura 2000 et les infrastructures vertes, au moins 20 milliards EUR par an devraient être consacrés aux dépenses en faveur de la nature (financements privés et publics au niveau national et au niveau de l’Union Européenne).

Vous trouverez ici le document présentant la Stratégie de l’UE en faveur de la biodiversité à l’horizon 2030, Ramener la nature dans nos vies”, dont sont issues les lignes ci dessus.

Bonne lecture!

 

Nous suivre

.